Bienvenue à la brasserie GALIO!

Une histoire d'amitié, et de passion

Nos bières artisanales, brassées avec des ingrédients suisses et de l'eau de source, sont les fruits d'une passion commune.

 

Depuis 2016, Gaël et Lionel brassent les dimanches avec ferveur des bières sur lie de caractère!

 

Ils sont fiers de vous présenter leurs produits: Une gamme de bières rafraichissante, régulièrement enrichie de nouvelles créations!

 

Laissez-vous tenter, et venez découvrir nos mousses innovantes!


La ferme où Gustave Roud vécu, à la sortie du village de Carrouge.
La ferme où Gustave Roud vécu, à la sortie du village de Carrouge.

La brasserie s'est installée dans une ferme chargée d'histoire puisque c'est là que le poète et photographe Gustave Roud aura passé la majorité de sa vie.

 

Un peu d'histoire:

 

Après avoir fait sa licence ès lettres à l'Université de Lausanne, il collabore aux Cahiers vaudois et à la Revue Romande, et participe activement aux activités du journal Aujourd'hui (1929-1931) ainsi qu'aux éditions de la Guilde du livre, fondée en 1936.

 

Vivant en solitaire dans la ferme familiale de Carrouge, la poésie dont il publie de nombreux recueils semble sa seule passion, même si le poète peut se prévaloir d'un talent pour la photographie et la traduction, activités toutefois occasionnelles. Son cercle d'amis fût fameux: Charles Ferdinand Ramuz, Ernest Ansermet et René Auberjonois, Maurice Chappaz pour n'en citer que quelques-uns.

 

 

Considéré comme l'un des plus grands poètes de Suisse romande, Gustave Roud, tente par sa poésie consacrée à un sujet extérieur, les paysages du Haut-Jorat, d'accéder à la perception d'un ailleurs, d'un paradis perdu. "Méditations lentes, patientes, soutenues par le rythme de la marche ou suggérées par un paysage, les proses roudiennes décrivent les conditions d'apparitions des signes du paradis, des messages venus d'ailleurs" (Roger Francillon, vol. III, p. 116).

 

 

Après son décès, une Association des Amis de Gustave Roud se constitue et publie, depuis 1982, les Cahiers Gustave Roud comprenant de nombreux textes inédits. Vingt-six ans après la mort de l'écrivain, l'édition parisienne le redécouvre et la collection de poche Poésie/Gallimard publie en un volume son Air de la solitude ainsi que son premier poème paru Adieu, puis Pour un moissoneur et Requiem, dédié à sa mère. Le même éditeur publie la correspondance entre le poète de Carrouge et Philippe Jacottet.

 

(Source: Wikipédia)

 

Gustave Roud et son appareil photo.
Gustave Roud et son appareil photo.

Tous droits réservés sur le logo GALIO
Tous droits réservés sur le logo GALIO